Vera, le tracteur autonome selon Volvo

0

Volvo Trucks a dévoilé il y a quelques semaines Vera, un tracteur sans cabine autonome et 100 % électrique. Ce véhicule innovant, propre et silencieux au design ultramoderne est piloté à distance depuis un centre de gestion. Il peut être couplé à une caisse porteuse ou à une remorque. Il sera testé par des clients ciblés avant d’être officiellement lancé.

Un véhicule conçu pour les convoyages de remorques

Il a des allures de camion révolutionnaire sans tête et des lignes épurées dignes d’un concept-car. Le tracteur autonome Vera, dernier joyau imaginé par les ingénieurs de Volvo Trucks, est un concept-truck qui séduit dès le premier regard. Ce véhicule électrique, qui n’émet aucun bruit ni aucune émission de CO , pourrait bientôt constituer une excellente alternative aux camions traditionnels dans les secteurs du transport et de la logistique. Et pour cause, le Volvo Vera a été taillé pour réaliser des convoyages de remorques sur de courtes distances.

Ce tracteur plat sans cabine qui se déplace en silence est commandé à distance depuis un centre de gestion. Il peut rouler de jour comme de nuit, 24h/24, et emprunter le réseau routier existant sans difficulté. Mikael Karlsson, vice-président de la division Autonomous Solutions chez Volvo Trucks, se réjouit de cette nouvelle solution de transport respectueuse de l’environnement qui améliore « le retour sur investissement et l’intégration dans les activités existantes ». Un nouvel élément de l’ensemble de « solutions logistiques avancées déjà mises en œuvre dans de nombreux secteurs d’activité ».

Trajets entre plateformes logistiques, principale mission

Les ingénieurs de Volvo Trucks connaissaient avant même de dessiner les premières lignes de leur nouveau concept-truck la principale mission qui lui serait confiée : assurer un transport de marchandises entièrement sécurisé entre les plateformes logistiques sur de courtes distances. Il s’avère aussi très utile pour certaines opérations portuaires. Le Vera est capable de stocker et de transporter un volume important de marchandises, et de les livrer à un point précis.

Depuis la centrale de gestion, il est possible de définir le point de livraison de façon très précise, à quelques centimètres près. D’autres points importants comme la position, le trafic routier, le niveau de charge des batteries et l’entretien seront suivis de près depuis la centrale.

Pas question de supprimer les conducteurs

Pour Volvo Trucks, l’apparition du tracteur autonome Vera ne représente guère une menace pour l’avenir des chauffeurs. « Nous croyons qu’il y aura toujours un chauffeur derrière le volant dans les années à venir » indique le directeur de la technologie du groupe suédois, Lars Stenqvist. Les camions avec et sans chauffeur devraient par conséquent être capables de cohabiter et de se complémenter, ces derniers étant destinés davantage aux courtes distances.

Ce n’est pas la première fois que Volvo Trucks présente un véhicule sans chauffeur. Le constructeur dispose déjà de véhicules autonomes adaptés pour travailler dans les champs, dans les mines et dans les villes (collecte des déchets). Quelques clients ciblés ont déjà été identifiés pour tester le Vera avant son lancement officiel.

Partager sur les réseaux sociaux:
FacebookTwitterGoogle+LinkedIn

Laissez un commentaire